Bruce Springsteen, The Boss

Guitare Boss

Bien sûr, il semblait évident que je consacre un article de mon blog à Bruce Springsteen, l’incontournable référence musicale qui m’accompagne depuis 30 ans.

Mais écrire sur le Boss, parcourir ses 40 ans de carrière, évoquer ses 18 albums studio, sa fidèle guitare Fender Esquire, son talentueux E-Sreet Band… et tout cela en quelques lignes… c’est tout simplement impossible ! Et puis, il y a Wikipédia pour cela…

Cet article sera donc très concis et surtout très personnel.

Humaniste infatigable, défenseur des minorités, porte parole des oubliés du rêve américain, Bruce Springsteen milite aussi pour la cause LGBT. En 2012, il a soutenu le mariage gay, et a récemment annulé un de ses concerts en Caroline du Nord pour protester contre le vote d’une loi transphobe.

C’est donc tout naturellement que j’ai choisi le Boss comme fil rouge musical du roman L’Autre Côté dans lequel il incarne un fervent défenseur des droits des homosexuels.

Ses chansons sont le reflet de ses engagements et de sa profonde humanité. Et il faut le voir sur scène pour comprendre cette complicité et cet attachement qui le relient à son public.

En concert, sans mise en scène spectaculaire, Bruce Springsteen et ses musiciens génèrent une telle joie, une telle chaleur humaine, une telle émotion, que l’on peut sentir les larmes nous monter aux yeux. Par son implication, son énergie et sa générosité, il semble que le Boss s’adresse à chacun de nous, individuellement. Sa performance au Festival des Vieilles Charrues (Carhaix, France) demeure à ce jour le concert le plus intense et le plus jubilatoire auquel j’ai assisté.

Difficile de faire un choix dans sa vaste discographie, mais voici deux de mes albums préférés, l’un studio et l’autre live :

  Born_to_Run

Bruce_Springsteen_&_The_E_Street_Band_Live_in_New_York_City_album_cover

Et une de mes chansons préférées, Thunder road, dans cette magnifique version live de 1975 :

Bruce Springsteen, Thunder road, Hammersmith Odeon, London 1975

« One, two, three, four ! »

Publicités

2 réflexions sur “Bruce Springsteen, The Boss

  1. Swann 26 avril 2016 / 18 h 14 min

    Une évocation sur le Boss ne peut que me plaire,on a souvent la difficulté d’exprimer ses ressentis quand on est fan de Bruce Springsteen depuis 1985 comme moi.
    Léa,ta description sur le Boss me plait beaucoup,oui la plupart des fans du Boss se sent concerné dans ses chansons…

    Aimé par 1 personne

  2. marj 1 mai 2016 / 12 h 13 min

    Superbe texte qui montre une vraie passion. Merci pour l’admiration et l’amour qui le traversent, et le lien pour une chanson que je connais peu, étant novice en matière de Bruce.
    C’est dingue, en 1975, il avait déjà la voix d’un mec qui avait sacrément bourlingué!!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s