Rentrée littéraire… en attendant l’inspiration

Après un silence estival causé par de grosses chaleurs qui ont fait fondre ma plume et mon cerveau (comme le chantait Boris Vian « c’est même plus un cerveau, c’est comme de la sauce blanche »), je tente de sortir de ma léthargie en chatouillant le clavier azerty afin de reconstituer ma matière cérébrale dans l’espoir de la rendre à nouveau productive.

Oui, c’est la rentrée littéraire, tout de même !

La rentrée littéraire, c’est quoi finalement : des centaines de titres publiés (mais qui, au final, ne représentent que 5% des sorties littéraires de l’année), les mêmes auteurs en tête de gondole, et, à l’horizon, les prix littéraires que se partageront les mêmes éditeurs.

Et pour tous les autres (dont je suis), les dizaines de milliers d’auteurs plus ou moins inconnus ou méconnus, eh bien, pas de bouleversement médiatique ni de marathon promotionnel pour notre dernier roman publié dans la plus grande discrétion.

Pour ma part, côté promotion, il y aura cette année deux petites exceptions sympathiques : une web TV locale m’accueillera dans son émission phare (HPY HOUR), et je serai invitée à présenter mon nouveau roman SOMEBODY lors d’un festival culturel organisé par un petit mais dynamique cinéma de campagne (AMAZ’ ON THE ROCK).

Deux instants de célébrité amplement suffisants ! … en attendant que ma plume revigorée m’entraîne vers un nouveau voyage romanesque, que mon imaginaire se peuple de personnages attachants, de paysages étonnants, de sensations grisantes, d’émotions vibrantes et tourbillonnantes, en attendant que les mots fusent, que les phrases se bousculent, que les paragraphes s’enchaînent…

… en attendant l’inspiration.

Publicités