PH6 suivi de NOUVELLES Ter

Couverture PH6 kindle

Le PH mesure le degré d’acidité sur une échelle allant de 0 à 6.

L’acidité est ce qui peut caractériser la saveur littéraire des nouvelles de PH6.

Ces six petites histoires se déclinent suivant les six pronoms personnels : je, tu, il/elle, nous, vous, eux/ils (subrepticement glissés dans chaque titre).

– Le challenge
– Un chasseur sachant tuer
– Une île avec un grand elle
– Nouons des liens
– Avouez !
– Imbécile heureux

A chaque nouvelle, le lecteur adopte le point de vue d’un personnage dont l’existence, voire la raison d’être, se cristallise sur une ou plusieurs personnes : lui-même, l’autre ou les autres, le couple…, provoquant des actions, des réactions étranges, absurdes, extrêmes, exacerbées.

Ainsi, vous vivrez la course obsessionnelle d’Ernest (Le challenge), sentirez grandir la haine d’un petit garçon envers son père (Un chasseur sachant tuer), ou assisterez au jugement d’un crime d’amour (Avouez !).

Tout comme eux, les personnages de NOUVELLES Ter souffrent d’un manque d’amour : amour non partagé, absence d’amour ou amour interdit.

C’est l’histoire de Marie et de l’étrange disparition de sa main, celle d’Héléna qui veut enfermer ses conquêtes et ses sentiments dans des boîtes, et celle du personnage des «yeux baissés» dont les désirs refoulés suintent dans une hémorragie incontrôlable.
Le voile fantastique qui enveloppe ces récits donne une forme réelle à certaines émotions ou réactions psychologiques, telles que la solitude, l’indifférence, la souffrance affective.

@rc-en-ciel Éditions – 2013

Vidéo de présentation de la nouvelle Les yeux baissés

Commander PH6 suivi de NOUVELLES Ter

Publicités